Des espaces verts avec des jeux pour les enfants en centre ville indispensables pour accompagner la construction d’immeubles et logements sociaux

Les bords de Seine ont été réaménagés, c’est un progrès mais dès le premier rayon de soleil les espaces de jeux sont saturés (ce qui montre qu’il y avait un réel besoin jusqu’à là non traité), et puis, les bords de Seine, c’est parfois loin, il faut accompagner les jeunes enfants.

Habiter le centre ville ou les quartiers proches, c’est être obligé de garder ses enfants chez soi, aucun espace vert pour accueillir les petits, aucun moyen pour les plus grands de pouvoir taper dans un ballon, ils n’ont que la rue à leur disposition….La rue et tous ses dangers.

Lorsqu’on sait que ce sont dans ces espaces que se crée, ou pour le moins se renforce la mixité sociale, le lien entre les jeunes habitants d’origines sociales différentes, le lien entre les quartiers, il devient urgent de repenser l’aménagement urbain. Plus d’immeubles, plus de logements sociaux, densifier le centre ville, c’est aussi davantage de besoins en équipements et espaces de vie pour les enfants, davantage de crèches, davantage de garderies, davantage de structures d’accueil pour les personnes qui ont perdu leur autonomie……Un ensemble de problèmes que le nouveau PLU n’a pas pris en compte.

Construire plus haut avec une empreinte au sol plus grande, raser les arbres des propriétés dévolues à la construction, c’est demain pour Vernon…..Une cité dortoir dont les nouveaux habitants iront travailler sur Paris.

Il faut arrêter cette folie dogmatique !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *