Désert médical à Vernon…

Venir habiter Vernon. Construire (et même, densifier !) le centre-ville, amener des entreprises, des commerçants, des étudiants, des touristes…Qui soignera tous ces gens-là ?
Il suffit de consulter l’annuaire de l’Eure (désert médical) à la page « médecins » des pages jaunes, pour s’apercevoir, si on ne le savait déjà, que les médecins de la ville de Vernon (généralistes comme spécialistes) sont en nombre cruellement insuffisant. En août, ce mois-ci, combien d’entre eux exercent-ils leurs fonctions dans leur cabinet ?
Les médecins aussi ont droit aux vacances, surtout à Vernon où les malades, trop nombreux, s’agglutinent dans certaines salles d’attente (on pourrait dire qu’ils se densifient, comme les projets d’immeubles…)
Que faire ?
M. le sénateur Maurey avait dirigé, il y a quelque temps déjà, une commission sur le sujet des déserts médicaux dont l’Eure fait malheureusement partie. A moins d’une heure de Paris !
A la fin de l’année 2012, le ministère de la Santé avait annoncé des mesures incitatives. A ce jour, on n’a toujours rien que des mariages d’homosexuels et des impôts nouveaux.
La maladie, elle, n’attend pas.

Une réflexion sur “ Désert médical à Vernon… ”

  1. Ebenezer Scrooge sur

    Une première difficulté réside dans le fait que la « santé » n’est pas une compétence municipale : mais c’est vrai, il y a des communes qui prennent le problème de la désertification médicale « à bras le corps », en particulier en milieu rural.

    Une seconde difficulté (et non des moindres) réside dans le financement des actions conduites par des communes (il y en a !). Comment payer des maisons de santé, inciter les médecins … ?

    J’ai hâte de lire les propositions des candidats à la mairie de Vernon .sur ce thème …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *