En France, le 14 juillet est le jour de la Fête nationale

Ce n’est pas le 13 et le 14 juillet. Ce n’est pas « une traditionnelle commémoration en mairie ». Ce n’est pas un « guinch popu ». C’est LE 14 JUILLET.
Ce n’est pas une série d’animations comme celle de la foire aux cerises ou comme celle de la fête de la musique, du Carnaval ou d’une quelconque foire aux jambons. Ce n’est pas la Gay Pride. Ce n’est pas une somme de festivités.

C’est LA FETE NATIONALE.
Ces jours-ci, dans la ville de Vernon, on entend le survol des avions militaires de la base 105 d’Evreux. Ils vont apporter leur contribution à la parade des Champs-Elysées, à Paris. Ils répètent méticuleusement leur dangereuse intervention.
Le week-end dernier, dans une ville proche de Paris, la fête nationale se préparait déjà dans les pensées des habitants par une voûte de minuscules fanions tricolores, faisceaux tendus au sommet des réverbères, de part et d’autre de la voie. C’était festif.

Toute l’année, le maire et ses adjoints se ceignent, lors des cérémonies officielles, d’une écharpe tricolore : bleue, blanche, rouge ; les couleurs de la France. Ce n’est pas pour « faire joli », c’est parce qu’ils représentent, dans leur localité, le peuple de la République française dans sa totalité. Le 14 juillet, les représentants civils de notre pays et ceux des différents corps de notre armée porteront entre leurs mains le drapeau national. Les lampions, le feu d’artifice, le concert de la Philar, c’est pour la joie de l’événement. Mais ce n’est pas l’événement.

P.S. – Entre nous, une « aubade » de la Philar, en fin de cérémonie officielle…(On n’en indique pas l’heure ni la durée, probablement très matinale et confidentielle (faute de place) à l’intérieur de la mairie).
Ce sera, de toutes façons, un beau concert.

(cf : Vernon Magazine de juillet 2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *