Enfouissement de fibre optique et cohabitation de réseaux de nature différente.

Générations Vernon fut un précurseur lorsqu’il organisa un débat, à l’Espace Philippe – Auguste, intitulé « La ville numérique, un enjeu d’importance ».
Tout-le-monde semble convaincu, à présent, de l’importance de la fibre optique et de la nécessité d’en équiper la ville.Vernon a été désignée par les instances de Haute-Normandie pour revevoir le Très-Haut-Débit dans les très prochaines années.
Naturellement, il faudra enfouir les fourreaux. On a déjà, certes, trouvé des moyens pour réduire les proportions des tranchées qui représentent, paraît-il, quatre-vingt pour cent du coût des travaux. Ne serait-ce pas, pourtant, le moment de prévoir une coordination entre l’enfouissement de la fibre optique et celui, de nature différente, du réseau d’électricité ? Car à Vernon, dans des quartiers entiers, autour de la gare, à Bizy, dans la zône de l’hôpital (par exemple), les câbles et les fils électriques en tous genres, disgracieux voire potentiellement dangereux, sont toujours posés en aérien sur des poteaux de fibrociment alternant avec des mâts en bois de sapin.
Le retard pris par la ville, en la matière, n’est pas compensé par le charme des regroupements d’hirondelles avant l’hiver. Ce serait beau si le numérique et l’électrique contribuaient, côte-à-côte dans la même tranchée, à la modernisation des rues de Vernon.

2 réflexions sur “ Enfouissement de fibre optique et cohabitation de réseaux de nature différente. ”

  1. Hervé HERRY sur

    Excellente idée, C’est une décision qui procède de la volonté des élus de la commune. Supprimer la quasitotalité des câbles aériens de la ville (câbles EDF, éclairage public, téléphoniques et fibre etc..) doit être inscrit dans le projet de Sébastien Lecornu. C’est un point indispensable pour rendre la ville plus attrayante et plus propre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *