Un grand projet d’Université Nationale du Sport sur le site du LRBA

Le peu de moyens financiers attribués à l’action sportive dans de trop nombreuses villes, la difficulté à recruter et à former des animateurs et des cadres sportifs appelés à intervenir notamment auprès des jeunes en difficultés dans les quartiers sensibles, la carence dans le renouvellement des dirigeants bénévoles, la lourdeurs des contraintes administratives et l’incompréhension de certaines municipalités devraient amener les responsables politiques à s’interroger sur la manière de repenser les métiers du sport qui sont des métiers de passion, les filières de formation, les modalités de recrutement des intervenants, du bénévole, à l’enseignant en passant par les médecins et les kinés etc…
Il serait utile d’interpeller l’état et les fédérations sportives sur la nécessité de créer au plan national une université du sport chargée de proposer les innovations sociales capables de drainer un maximum de jeunes vers les activités sportives, permettant aux bénévoles de valoriser les acquis de leur expérience (VAE) et d’obtenir ainsi les diplômes qui leur ouvriront les portes de nombreux métiers nouveaux à imaginer.
Le site du LRBA implanté en pleine nature au milieu de la forêt, doté d’équipements sportifs de qualité, des locaux capables d’accueillir les activités d’une telle université, des logements nécessaires, proche de la banlieue parisienne et de ses quartiers en difficultés, pourrait utilement être proposé dans le cadre d’un projet à définir.

4 réflexions sur “ Un grand projet d’Université Nationale du Sport sur le site du LRBA ”

  1. Hervé HERRY sur

    Les Staps : proposent une offre de formation orientée vers des secteurs variés de professionnalisation, à Bac+3 comme à Bac+5 et permettant la poursuite d’étude en doctorat. Cette offre couvre les domaines de l’éducation, de l’entraînement, de l’ergonomie, du management et de la santé.

    L’INSEP : Forme les sportifs de haut niveau en vue de la réussite de leur projet de vie, et contribue à la formation continue des cadres supérieurs du sport.

    La proposition vise à créer une « Université » qui formerait (VAE) les bénévoles, c’est à dire des personnes qui sont souvent loin de la formation initiale, qui ne possèdent pas les diplômes pour accéder à l’université traditionnelle, qui ne sont pas des sportifs de haut niveau mais des passionnés qui accompagnent par tout temps des enfants ou des adultes qui ont envie de pratiquer leur sport. Ce que ne font à ma connaissance ni les Staps ni l’Insep.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *